Fondant au chocolat à la fève tonka

Publié le par cendrine29

Ca vous dit un bon petit gâteau au chocolat???
OUI????!!!!
C'est parti alors!!

Cette recette est celle de Sophie Dudemaine, trouvée dans un hors-série de "Cuisine actuelle", Je vous la livre telle que je l'ai réalisée, avec quelques modifications, notamment l'ajout de la fève tonka....


ingrédients:
175g de chocolat noir
50g de farine
200g de cassonade
3 oeufs
10cl de lait
175g de beurre
1/2 fève tonka

Préchauffer le four à 180°.
Dans une casserole, faire chauffer le lait avec la cassonade.
Couper le chocolat en petits morceaux dans un saladier. Verser le lait chaud dessus, en 3 fois, en mélangeant avec un fouet jusqu'à ce que le chocolat soit complètement fondu.
Laisser tiédir un peu.
Incorporer le beurre coupé en morceaux, puis les oeufs, la farine et la 1/2 fève tonka râpée.
Verser la pâte dans un moule carré ou à manqué de 20 cm (beurré et fariné sauf s'il est en silicone).
Enfourner pour 1h. Au bout, de 30 mn recouvrir le gâteau d'une feuille d'aluminium et poursuivre la cuisson.
Retirer du four, laisser refroidir et réserver au frigo.

Il faut savoir faire preuve de patience car ce gâteau sera bien meilleur le lendemain!
Je l'ai trouvé très bon avec ce petit goût de fève tonka qui se marie si bien avec le chocolat!


Nature ou avec une belle chantilly maison... un régal!!



Bon dimanche

Commenter cet article

Babeth 01/04/2009 13:27

Chocolat et chantilly : un délice....

nana 01/04/2009 08:40

bonjour j'espere que tu vas bien? bise de nana

Nad0511 31/03/2009 09:28

Très beau gâteau! c'est marrant de voir que malgré 1h de cuisson, l'intérieur reste aussi fondant!

céline 30/03/2009 23:08

ça a l'air trop bon!!!!
bises

Marjolaine 30/03/2009 21:43

Un gâteau au chocolat, ça me dit toujours ... surtout quand il est fondant à souhait. La fève tonka apporte une note originale qui ne peut que nous faire craquer. Par contre, pour ce qui est d'attendre le lendemain pour le déguster, je ne garantie rien : ce gâteau est si tentant qu'attendre avant de le manger relève du supplice.
Je te souhaite une bonne fin de soirée.